La Voie du Sourire

Les fondatrices : Céline Flambart et Bridget Stones

Les fondatrices de La Voie du Sourire

 

Bridget et moi sommes les « mamans » 😉 de La Voie du Sourire. Nous envisageons à l’avenir d’ouvrir cette belle aventure à d’autres talents qui partagent ce même non-jugement et cette bienveillance.

 

Céline vous parle de Bridget

« Je vous présente Bridget Stones, petit être magique qui cause avec le Ciel (c’est ainsi qu’elle se présente aujourd’hui, décomplexée, après des années de discrétion pour cause de rejet et d’incompréhension des autres).
Le Ciel lui souffle des messages pour le cœur des humains H24 – y compris la nuit –, et la Terre aussi, à travers les minéraux qui s’imposent aux humains qui aiment les porter, avec leurs messages de guérison qui tombent à pic.
Vous l’avez peut-être connue ou la connaissez sous une de ses facettes, plusieurs peut-être… Mais comme depuis 2020, rien n’est plus comme avant, il me tient à cœur de la (re)présenter auprès de vous.
Depuis sa naissance, elle a cœur à l’humanité. Son langage, c’est l’Amour avec un grand A (que vous pouvez aussi traduire par authenticité, vérité, clarté, bienveillance, respect, gentillesse, et bien plus ). Et heureusement qu’elle est venue avec l’Amour, sinon elle serait repartie en courant depuis longtemps déjà, étant donné le parcours d’obstacles hors normes qui a été le sien les 40 premières années de sa vie , comme pour la plupart des médiums, d’ailleurs.
Aujourd’hui, grâce à ce parcours, elle a une connaissance très fine de l’humain, et notamment du masculin, sous toutes ses facettes, belles et moins reluisantes. Ce n’est pas elle qui le dit, mais ceux qui la connaissent bien .
Elle voit la vie comme une boule à facettes qu’on peut regarder sous toutes sortes de prismes. On peut choisir de garder la même focale… au risque de laisser dans l’ombre les pépites. Avec les humains, c’est pareil !
Bridget crée, depuis des années, des bijoux/talismans faits de minéraux. Ce sont des bijoux de guérison, qu’elle livre, aujourd’hui, avec LE message du Ciel dédié à la personne.
Elle a toujours eu le sentiment d’être venue d’ailleurs », des étoiles, du Ciel, de la Source ; c’est ce que les humains appellent un « medium ».
Elle ne fait pas de voyance, elle considèrerait ça comme mensonger, voire arrogant : il y a tant de possibles à l’instant T…
Elle continue à cheminer H24, pour pouvoir aujourd’hui offrir aux autres ce regard sur l’Amour, cet autre chemin que la peur.
En 2020, je la rencontre.
Elle m’appelle la « scribe du Ciel » : je traduis les messages qu’elle reçoit du Ciel pour les humains, quand elle monte un peu trop haut dans le ciel . Je vois la pépite en elle, elle sent qu’elle peut enfin se « déposer », dire les choses comme elles sont sans craindre de retour de bâton.
Nous traversons les joies et tourments de la vie, de ce monde, en nous écoutant et en partageant, nous regardons ensemble, grandissons chacune à vitesse grand V grâce au miroir de l’autre… puis décidons, il y a quelques mois, de partager cette ex-père-riance (car ce serait dommage de garder pour soi ce qui marche et qui fait du bien .
Les messages se font de plus en plus clairs, précis, permanents (presque H24), ses prières de plus en plus puissantes (les événements le prouvent ). Elle commence à incarner ce fameux « Notre plus grande peur n’est pas de ne pas être à la hauteur, notre plus grande peur est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, c’est notre propre lumière qui nous effraie le plus » (de Marianne Williamson).
Nous continuons à cheminer, chacune et ensemble, nous aussi, puisque c’est le travail d’une vie. A aucun moment ne nous sentons-nous « au-dessus de la mêlée », de ceux que nous accompagnons. Nous partageons nos expériences si c’est utile pour la compréhension, pour le déclic, parce qu’une histoire digérée, assimilée, des obstacles franchis, valent bien mieux que toutes les lectures du monde, même si nous adorons lire. »

Céline

Bridget vous parle de Céline

« Je suis heureuse et honorée de vous présenter Céline Flambart, un être de douceur avec la guérison dans ses mains.
Comme 2020 et 2021 ont été des années très riches en évolution personnelle et spirituelle, vous connaissez peut-être un fragment de Céline, sa pratique et sa vie ayant beaucoup évolué ces dernières années, et de plus en plus vite .
Céline a pris un nouveau virage professionnel début 2015 puis familial, après un divorce. Elle a d’abord découvert les huiles essentielles, puis la médecine traditionnelle chinoise, qu’elle a arrêtée en fin de 3e année : contre toute attente, les aiguilles d’acupuncture ne lui plaisaient pas, et elle découvre progressivement qu’elle adore « écouter » un corps à travers ce que ses mains ressentent : le massage traditionnel chinois Tuina, puis le massage des organes internes, Chi Nei Tsang qui l’a amenée à une écoute de plus en plus subtile du corps.
Puis elle rencontre un homme qui lui chavire le cœur, une histoire particulière qui la pousse à aller au fond d’elle-même, à découvrir l’amour de soi, à tomber les derniers masques, à nettoyer ses blessures les plus profondes, à sortir du jugement, à pardonner… à être soi, en somme, en version plus apaisée… !!!
Après le premier confinement, je la rencontre. Elle est étonnée de cette rencontre, car elle me voit incarner, dans ma posture de vie, à chaque instant, l’Amour avec un grand A, et me dit n’avoir jamais vu personne l’incarner auparavant : elle me parle de cette authenticité pur jus, cet ego dépouillé de jugement, le fait que je voie la pépite plutôt que de voir les travers des gens. Nous traversons les joies et tourments de la vie en nous écoutant et en partageant, nous regardons ensemble, grandissons chacune vite, très vite… et décidons un jour de le partager, car nous sentons la force et la joie que nous procurent cette écoute et cette bienveillance de l’humain pour l’humain !!
Sort alors de terre ce projet d’école qu’elle avait en tête depuis quelques années, et que je choisis de lancer avec elle, La Voie du Cœur.
Son exploration du corps à travers les soins énergétiques se fait plus « précise », le ressenti plus délicat, en quête des « planques de vieilles mémoires » que recèle le corps, ce véhicule de l’âme.
On lui dit régulièrement : « Comment fais-tu pour savoir que c’est là que ça se passe ? … Je ne savais même pas que j’avais mal ici ».
Eh oui, dit-elle : « le corps ne ment jamais », comme le dit si bien Jean-Jacques Goldman dans « Tout était dit ». Toutes nos expériences (de joie ou de peine) sont engrammées dans le corps.
Plus récemment, elle a suivi des enseignements de soins chamaniques avec Sandrine Muller-Bohard, après avoir découvert son maître, Luis Ansa, un grand chaman.
Elle s’est aussi formée au Purna Yoga, qui lui donne un autre regard très complémentaire sur le corps et surtout, une approche différente sur le lien entre corps et esprit.
Nous accompagnons ensemble des personnes, à leurs côtés, comme nous nous sommes accompagnées mutuellement, avec le cœur, dans le respect et le non-jugement (jamais au-dessus, surtout pas, nous ne sommes pas des gourous), mais d’autres humains qui cheminons nous aussi, et avec vous.
Si c’est utile, nous partageons nos expériences personnelles, parce que le récit d’une histoire digérée, des obstacles surmontés valent mieux que la théorie, et nous n’avons rien à cacher… »

Bridget

Les informations présentes sur ce site ne prétendent pas être exhaustives et ne remplacent en aucun cas les conseils ni la consultation d’un médecin, seul habilité à émettre un diagnostic en cas de problèmes médicaux.